S’initier au chant diphonique avec Johanni Curtet

Saviez-vous que tout le monde est capable de sortir plusieurs sons avec une seule voix ? Un khöömiich (diphoneur ou diphoneuse mongol) peut, à lui ou elle seul, émettre un bourdon vocal et réaliser simultanément une mélodie d’harmoniques entourée de diverses résonances. Cette acrobatie de la voix semble virtuose, mais elle est accessible à tous si on nous en donne les clés. N’importe qui peut être initié à ce chant diphonique ou l’art du khöömii.

Pour toute personne s’intéressant à la voix, cette pratique mongole, si elle est assidue, peut apporter sur le long terme : une augmentation des capacités respiratoires, une écoute des fréquences les plus subtiles, avec la redécouverte de certaines fréquences une amélioration de l’audition, plus de justesse, de la confiance en soi, enfin un grand plaisir vibratoire. Alors, pourquoi s’en priver ?

Cette nouveauté intégrée à l’offre éclectique de stages de formation vocale proposée par le Centre culturel de rencontre sera reconduite du 25 au 28 juillet 2023 et encadrée par le musicien et ethnomusicologue Johanni Curtet. 

Johanni Curtet entouré de ses stagiaires – Abbaye de Sylvanès – août 2022

Pour aborder la technique du khöömii dans sa globalité, Johanni Curtet apporte au cours du stage des éléments théoriques propres à sa démarche ethnomusicologique (avec enregistrements et images à l’appui), des exercices de musculation des lèvres, de la langue, une gestion particulière du souffle, un contrôle du son avec et sans diphonie, un enrichissement du timbre vocal, la recherche d’un timbre guttural, ainsi qu’un travail de l’écoute et de la pensée musicale dans une perspective mongole. Avec cette méthode, chacun peut repartir avec un bagage lui permettant de développer l’art du khöömii sérieusement chez soi, en restant au plus près de la pratique traditionnelle et de la réalité autochtone.

Les inscriptions pour ce stage seront ouvertes à partir du 20 février 2023. 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *