Assemblée générale de l’Association

L’Assemblée Générale ordinaire de notre association aura lieu le dimanche 15 mai 2022 à 14h30 à l’Abbaye de Sylvanès.

Les délibérations porteront sur l’ordre du jour suivant  :
• rapport moral et financier
• rapport du commissaire aux comptes
• approbation du budget
• renouvellement des mandats
• questions diverses

Prendre connaissance des statuts de l’association.

Récital : La voix grégorienne de l’orgue

SYLVANÈS – Abbatiale
Dimanche 5 juin 2022  – 17 H

Le chant grégorien, dans sa pureté et son immortelle modernité, est une source d’inspiration inépuisable pour les compositeurs. L’orgue surtout, en tant qu’instrument lié au culte, bénéficie de cette influence, que ce soit pour des œuvres directement conçues pour la liturgie, ou pour un répertoire d’inspiration librement spirituelle.

Ainsi en est-il de la célèbre Symphonie-Passion de Marcel Dupré, dont les quatre mouvements (Le Monde dans l’attente du Sauveur, Nativité, Crucifixion, Résurrection) s’organisent autour d’autant de mélodies grégoriennes, présentées en dialogue entre l’orgue de Sylvanès, joué par son titulaire Henri-Franck Beaupérin et la voix de Frédéric Tavernier-Vellas.

Frédéric Tavernier-Vellas ©chris flammente

Autour de cette œuvre monumentale, des improvisations à deux voix sur des thèmes grégoriens viendront clore musicalement les festivités de la Pentecôte.

 

Tarif  :  15 € – gratuit moins de 13 ans

Billetterie en ligne

Dialogue avec le Rossignol dans les bois de Sylvanès

A la rencontre d’un emplumé de 20 grammes
Le rossignol se fond dans nos paysages grâce à son plumage discret. Sans son chant varié et harmonieux, c’est un oiseau qui passerait inaperçu. Qu’il chante, gringotte, quiritte ou trille, le passereau déploie un répertoire vocal qui, de tout temps, a inspiré les poètes…
Marc Loopuyt, musicien et voyageur insatiable, propose une expérience véritablement insolite et inédite le dimanche 22 mai prochain !

Après une brève introduction sur les précédents historiques du dialogue avec l’oiseau dans les grandes civilisations (Orphée, la Conférence aux Oiseaux (Perse), les poètes du Parnasse etc) il nous emmènera le plus discrètement possible vers un lieu préalablement repéré. Là, confortablement installés, nous observerons et écouterons les rossignols triller et gringotter en mode jaculatoire, dialoguant avec des pièces du répertoire arabe, turc ou persan, interprétées par Marc Loopuyt sur un tar caucasien.

Sortez de votre quotidien et ne manquez pas cette expérience artistique et naturaliste immersive!

Marc Loopuyt, musicien explorateur et voyageur
Après 50 ans de pérégrinations et de concerts dans tous les pays de la Méditerranée, Marc Loopuyt et sa collection de luths se sont retirés dans un coin très secret de la campagne languedocienne, tout près d’un ruisseau où trouvent refuge des oiseaux chanteurs. Il y pratique au printemps de passionnantes tentatives de dialogue rapproché avec le rossignol, la fauvette et autres oiseaux de passage. Plusieurs années de pratique lui ont permis d’affiner une stratégie d’approche, de contact et d’entretien sonore, en expérimentant quasiment tous les instruments à cordes ramenés de ses voyages : oud arabe ou turc, tar persan ou du Caucase, dotar afghan, lotar du Maroc, neffer pharaonique, mais aussi kemantché caucasien, rebab marocain, turc, yougoslave etc…
Les différentes approches montrent que le luth à long manche, tar caucasien monté de cordes en soie, est le plus efficace pour attirer la gent ailée d’un sous-bois, car la clarté de ses notes se perçoit à 200 m…

Informations pratiques
Pour adultes et enfants « raisonnables »
Durée : 1h15 pour un groupe de 15 à 20 personnes maxi

2 départs en après-midi  :  à 14h30 et à 17h15

Tarif unique : 10 € sur réservation

Tenue adaptée : bonnes chaussures, vêtements clairs et chapeau ou foulard requis ainsi que pantalons dans les chaussettes sont recommandés (dans les sous-bois, les oiseaux sont nos amis, les tiques pas du tout !), tabouret pliants et gourdes vivement conseillés !

A lire  :  Marc Loopuyt, explorateur et créateur en musiques traditionnelles 

Rencontres de Pâques

13 > 18 avril 2022

C’est dans le cadre puissant de l’ancienne abbaye cistercienne de Sylvanès que vous pouvez découvrir toutes les richesses de la semaine Sainte, sommet de l’année liturgique, et plus spécialement de ce qu’on appelle « Triduum pascal », les 3 jours et 3 nuits qui séparent le jeudi saint du dimanche de Pâques.

Depuis plus de 45 ans, il s’est fait à Sylvanès un immense travail de création, de réflexion et d’édition de la Pâque Chrétienne.Une Liturgie complète, depuis les Rameaux jusqu’au matin de Pâques, a été composée par le Père André Gouzes sur les textes les plus beaux de l’Ecriture et des « Pères de l’Eglise ».

TOUTES LES INFORMATIONS ICI.

retrouver les homélies du Père Philippe Baud en téléchargement  ici : HOMÉLIES Ph.Baud 2022

ainsi que les homélies du Frère Joël Boudaroua

La Belle et le Loup

Mardi 10 mai 2022
LA BALEINE, Théâtre Municipal, ONET-LE-CHÂTEAU

CONTE MUSICAL JEUNE PUBLIC AVEC CHŒUR D’ENFANTS
musique de Cécile Veyrat
sur un texte de Marie-Chloé Pujol-Mohatta
Mise en scène de Silva Ricard
Direction artistique Michel Wolkowitsky

Création 2022 en co-production par l’Abbaye de Sylvanès, Centre culturel de rencontre (12) et Les Oreilles en Éventail (30).

Librement inspiré du conte traditionnel La Belle et la Bête, « La Belle et le Loup » est un conte musical inédit écrit et composé pour le jeune public. Tout au long de l’année, 45 élèves de Rodez  ont bénéficié d’ateliers de chant et de mise en scène afin de monter sur les planches aux côtés des chanteurs et musiciens professionnels ce mardi 10 mai sur la scène de La Baleine à Onet-le-Château.
Véritablement impliqué dans le spectacle, ce chœur d’enfants joue un rôle essentiel dans le déroulement de l’histoire, incarnant le personnage du choeur de la forêt.

Cette fable écologique questionne notre rapport à la nature, aux animaux et plus largement au vivant. Les allégories de l’Homme (La Belle) et de la Nature (Le Loup) invitent les spectateurs (les Humains) à reconsidérer la puissance de la nature et réinventer notre rapport au monde.

Une musique actuelle aux accents d’opéra où les sonorités classiques – piano, violoncelle, flûte traversière – se mêlent à d’autres plus contemporaines : saxophone, synthétiseur, vibraphone.

Durée : 1h10
Tarifs :  15 € (plein)/ 10 € (demandeurs d’emploi, étudiants moins de 26 ans, minimum vieillesse) / 5 € (jeunes moins de 18 ans)

BILLETTERIE EN LIGNE

 

Distribution :

Aimée de La Salle, la louve conteuse
Cécile Veyrat, la Belle
Delphine Mégret, la soeur cadette
Domitille Maillet, la soeur ainée
Michel Wolkowitsky, le Loup
Stéphane Roux, le père

Veronika Soboljevski, violoncelle
Stéphane Dano, saxophone, flûte traversière
Yves Dupuis, piano, synthétiseur
Bernard Jean, percussions, vibraphone

Chœur d’enfants :  45 élèves de CM de l’école Cardaillac et de la chorale du collège Jean Moulin de Rodez
cheffe de chœur : Cécile Filloux

Initié par l’Abbaye de Sylvanès, « La Belle et le Loup » est un projet d’éducation artistique et culturelle développé en partenariat avec AVEYRON CULTURE-Mission Départementale, le Département de l’Aveyron, la Région Occitanie, la DRAC Occitanie, le soutien de la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale de l’Aveyron et de la Ville d’Onet-le-Château.

 

 

Concert « Italie Baroque »

RODEZ – Chapelle Royale
Jeudi 2 juin 2022 à 21H

« Italie baroque » : A bien des titres, l’Italie est la mère des arts pour toute l’Europe à partir de la Renaissance. En musique, la créativité italienne est stupéfiante.
L’Orchestre de Chambre de Toulouse a souhaité réunir ici les plus grands compositeurs baroques italiens dans un programme qui permet de mesurer toute leur inventivité.

PROGRAMME


Evariste Dall’ Abaco
(1675-1742) :  Sonate d’église op 2 n° 3

Antonio Vivaldi(1678-1741)  :
Sinfonia en ré majeur
Concerto à deux violons en la mineur
Sinfonia alla rustica

Arcangelo Corelli (1653-1713) :  Concerto grosso op 6 n° 3

Pietro Locatelli (1695-1764)
Symphonie funèbre
Concerto grosso n°3

Francisco Geminiani (1687-1762) :  Concerto Grosso La Follia

 

Au même titre que la Grèce dans l’Antiquité, l’Italie est la mère des arts pour cette Europe moderne qui naît après les grandes découvertes. Que l’on pense à la Renaissance en peinture et architecture ou à la période Baroque en musique, l’influence de l’Italie est immense et aucun artiste ne peut ignorer ce qui s’invente entre la fin du 16ème et le milieu du 18e siècle dans la péninsule. Léopold Mozart, père de Wolfgang, prétendait que seules les musiques allemande et italienne connaîtraient la postérité et tenait en piètre estime la musique française.
Si ce jugement est à l’évidence trop sévère, il est vrai qu’aucun pays n’égale le foisonnement créatif de l’Italie Baroque qui invente en même temps les formes musicales et les instruments pour les traduire. Car c’est bien en Italie que se crée cette famille des violons qui se substitue progressivement aux violes et il n’est que justice d’associer les Stradivari, Amati et autres Guarneri, luthiers devenus aussi célèbres que les compositeurs, à la gloire de Vivaldi, Corelli ou Locatelli.

©Brice Devos

Orchestre de Chambre de Toulouse

Sous la direction de Gilles Colliard, depuis 2004, l’orchestre a choisi d’aller au bout de sa démarche d’authenticité en proposant des concerts baroques sur instruments anciens, mais aussi des concerts modernes avec les instruments actuels, ou encore des programmes réunissant les deux instruments. Salles de concert, églises, centres culturels, écoles, universités, et même parfois usines, l’Orchestre de Chambre de Toulouse propose au public plus de 140 concerts thématiques chaque année.

Tarifs concert : 15 € /10 € /  gratuit – de 13 ans
Réservations : 05 65 98 20 20 –  billetterie en ligne

 

Pour ce concert, la chapelle de l’ancien collège royal a été mise à disposition gratuitement par le Département de l’Aveyron, propriétaire des lieux.

Concert « Mendelssohn, Frère & Sœur »

SYLVANÈS – Abbatiale
Vendredi 3 juin 2022 à 21H

« MENDELSSOHN, frère et soeur »

Un demi-siècle après Nannerl et Wolfgang Mozart l’histoire semble se répéter avec Fanny et Félix Mendelssohn. Mais le temps a passé, et Fanny va transgresser la morale de son temps.
L’Orchestre de Chambre de Toulouse et la violoniste-altiste Clara Cernat ont choisi  de mettre en regard des compositions de la fratrie Mendelssohn.
Combien de femmes talentueuses sont passées aux oubliettes de l’Histoire ? L’indispensable mouvement vers l’égalité passe aussi par la musique, et vous partagerez sûrement notre avis : la musique de Fanny est aussi belle que celle de son frère !

PROGRAMME :
Félix Mendelssohn (1809-1847)
Symphonie n°10 Symphonie n°2
Concerto en ré mineur

 

Fanny Hensel-Mendelssohn (1805-1847)
Symphonie de chambre
(basée sur le quatuor en mi bémol)

Le jeune Félix Mendelssohn possède tous les talents ou presque ! Dès l’âge de 16 ans il a composé un cycle de 12 symphonies pour cordes, sa 1ère symphonie, un octuor, un concerto de violon, un autre de piano et un double concerto piano-violon…ce qui ne l’empêche pas d’être déjà un excellent dessinateur en attendant de devenir directeur d’orchestre !

Fasciné par JS Bach, il créé en 1829 la Passion selon St Matthieu qui n’avait plus été jouée depuis un siècle. Il est le premier chef à vouloir faire vivre à nouveau les oeuvres oubliées des siècles passés. Est-ce cet intérêt pour la musique de ses prédécesseurs qui lui vaudra plus tard ce jugement sévère de Nietzsche : « Une musique qui regarde toujours en arrière ». Le concerto en ré mineur de ce programme est écrit 22 ans avant le plus célèbre mi mineur. On y trouve toute la fraicheur juvénile des premières oeuvres.

Comme Wolfgang Mozart, Félix Mendelssohn a une soeur de quatre ans son aînée et aussi douée que lui pour la musique. Le frère et le père unissent leurs efforts pour prier Fanny de rester à la maison et de n’exercer ses talents que dans le cercle familial. Mais Fanny va transgresser, se produire sur scène et faire jouer sa musique. Un demi-siècle plus tôt, Nannerl avait suivi les injonctions de son temps et s’était contentée de financer les voyages de son jeune frère en donnant des leçons de clavecin !

 

Clara Cernat, violon
Après un parcours brillant dans son pays d’origine, la Roumanie, elle sillonne le monde avec son violon, de Pékin, à Buenos-Aires en passant par Bruxelles, Londres, Venise, Madrid, Rome, Paris, Séoul, Bucarest, Prague, Vientiane…
Disciple du célèbre maestro roumain Stefan Gheorghiu à l’Université de musique de Bucarest, elle se perfectionne également en Suisse auprès du grand violoniste hongrois Tibor Varga.
Épouse du grand pianiste et compositeur français Thierry Huillet, elle forme avec lui un duo plébiscité par les salles et festivals très importants autour du monde.
Représentante de la prestigieuse école de violon roumaine, et passionnée par la transmission de l’art du violon, Clara Cernat est professeur hors-classe au Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse. L’alto, est son deuxième instrument : l’altiste joue un rôle important dans le développement du répertoire de cet instrument en commandant des œuvres pour alto à des importants compositeurs contemporains de diverses nationalités.

Clara Cernat

Orchestre de Chambre de Toulouse
Sous la direction de Gilles Colliard, depuis 2004, l’orchestre a choisi d’aller au bout de sa démarche d’authenticité en proposant des concerts baroques sur instruments anciens, mais aussi des concerts modernes avec les instruments actuels, ou encore des programmes réunissant les deux instruments. Salles de concert, églises, centres culturels, écoles, universités, et même parfois usines, l’Orchestre de Chambre de Toulouse propose au public plus de 140 concerts thématiques chaque année.

Tarifs concert : 15 € /10 € /  gratuit – de 13 ans
Réservations : 05 65 98 20 20 –  billetterie en ligne

 

Rencontres André Gouzes (2e édition)

Les premières rencontres André Gouzes autour de sa personnalité, de son œuvre musicale, de sa pensée, de sa vision de l’église et du monde ont été inaugurées en novembre 2021 à l’occasion des fêtes de la Toussaint.

Du 3 au 5 juin prochains, lors des fêtes de la Pentecôte, l’Abbaye de Sylvanès organise une 2e édition de ces Rencontres sur la thématique  « Le Christianisme a-t-il un avenir ? » coordonné par le directeur de l’Abbaye Michel Wolkowitsky avec la participation de nombreux intervenants :  Père Philippe Baud, Frère Joël Boudaroua, Frère Henry Donneaud,  Béatrice Gaussorgues, Foucauld  Giuliani, René Poujol et Dominique Reynié.

Témoignages, conférences, tables rondes, ateliers de chant, concerts, célébrations rythmeront ces 3 journées de réflexion et d’échanges !

D’origine aveyronnaise, Dominique Reynié est Professeur des Universités à Sciences Po et dirige la Fondation pour l’innovation politique, espace indépendant et pluraliste d’expertise, de réflexion et d’échange internationalement réputé pour ses travaux.  L’ouvrage «Le 21e siècle du Christianisme» (Ed. du Cerf, 2021) édité sous sa direction invite dix intellectuels, politologues, théologiens, historiens, à regarder posément notre époque, à réfléchir sur notre avenir, et à enquêter sur l’utilité de la religion dans un moment politique qui trop souvent nous désespère.
La conférence qu’il proposera  à  Sylvanès  : « Quel avenir sans le christianisme? » devrait susciter de nombreux débats et échanges  !

Le professeur de philosophie Foucauld Giuliani est co-auteur du livre «La communion qui vient» avec  Paul Colrat et Anne Waeles. Ce livre engagé, sous-titré Carnets politiques d’une jeunesse catholique, est avant tout une réflexion critique sur les chrétiens qui, face au politique, accepteraient trop souvent l’ordre établi.  Il en débattra avec l’assistance lors de sa conférence « Le christianisme sera politique ou ne sera pas » programmée lors de ces rencontres.

L’écrivain et journaliste René Poujol proposera de replonger dans ses entretiens de 1994 avec le Père dominicain :  « André Gouzes : balises pour un christianisme à venir »

Quant au Frère dominicain Henry Donneaud, il  s’exprimera sur « L’Eglise face au défi de la synodalité ». La synodalité, c’est la manière dont l’Église fait participer ses différents membres à l’ensemble de sa vie et de sa mission.  En ce temps approprié des fêtes de la Pentecôte, il expliquera en quoi la synodalité est comme chemin de renouveau pour l’Eglise.

Au cours de sa conférence intitulée « Urgence d’une Eglise véritablement incarnée » le Père Philippe Baud évoquera la position actuelle de l’Eglise et son obligation de s’incarner.

Les ateliers de chant programmés au cours de la session seront animés par Béatrice Gaussorgues.
Les offices de la Pentecôte
seront célébrés par le Frère Joël Boudaroua, le Frère Henry Donneaud et le Père Philippe Baud.
Deux concerts sont programmés le 3 juin à 21h et le 5 juin à 17 h.

TOUT LE PROGRAMME DÉTAILLÉ ET INSCRIPTIONS