Les projets scolaires 2021/22 sur les rails !

Sur le site de l’abbaye ou dans les classes, visites, ateliers de découverte, concerts jeune public, projets de création artistique seront menés tout au long de cette nouvelle année scolaire 2021-22. Tour de piste des projets phares… 

 

Chorale à l’école : 175 élèves chantent le monde entier !
Pour cette troisième année, Chorale à l’école réunit 175 élèves de 6 à 10 ans scolarisés sur notre territoire intercommunal. De septembre 2021 à juin 2022, le projet prévoit près de 120h d’ateliers dans les 10 classes participantes, ainsi que deux rencontres d’artistes en résidence et une restitution publique à l’Abbaye de Sylvanès afin d’expérimenter l’acoustique de l’abbatiale.
Musicienne expérimentée, c’est Marine Desola qui anime ces ateliers à raison de 45 minutes tous les 15 jours pour les écoles de Belmont-sur- Rance, Brusque, Camarès (St Michel), Cénomes, Fayet, Montlaur, Murasson, Saint Sernin sur Rance et St Sever du Moustier. Au programme : jeux d’écoute et de rythme, apprentissage de chants en différentes langues et découverte de cultures musicales variées.

Enseignante à l’école Saint Michel, Delphine Bec participe au projet depuis deux ans : « Chaque année est très riche car les chants sont variés. Comme j’ai une classe qui rassemble 4 années de scolarité, les élèves progressent beaucoup. C’est un apprentissage sur le long terme ».

Pour mémoire, ce projet est initié pour trois années consécutives par le Centre culturel de rencontre de l’Abbaye de Sylvanès et est co-construit en partenariat étroit avec la Communauté des Communes Monts, Rance et Rougier, le Conservatoire à Rayonnement Départemental de l’Aveyron, Aveyron Culture, le soutien de l’Education Nationale et de la DRAC Occitanie.

Ecole de l’Oralité : 40 élèves en recherche sur la notion d’Occitanie, Terre d’accueil

A partir d’une pédagogie originale basée sur l’oralité, ce projet propose aux élèves et enseignants de vivre la pratique artistique sous un angle inédit. L’objectif de créer des passerelles entre les arts, les cultures, les générations et de replacer la pratique artistique au cœur du quotidien.

De janvier à juin 2022, trois artistes pluridisciplinaires conduiront 40 élèves de 6e du collège de Belmont-sur-Rance sur le chemin de la création artistique : Emmanuel Bardon, artiste lyrique, directeur artistique de l’Ecole de l’Oralité et de l’ensemble Canticum Novum, Virginie Barjonet, artiste chorégraphique et Ismaïl Mesbahi, percussionniste.

Tâtonner, dialoguer, oser, se tromper… chaque création est unique et pour cette seconde année du projet, les élèves expérimenteront un nouveau processus. En s’appuyant sur l’histoire de l’Occitanie comme terre d’accueil et de rencontre, ils seront amenés à découvrir des répertoires musicaux issus de la langue d’Oc et, par l’intermédiaire des troubadours et voyageurs, tisseront des passerelles avec l’Espagne des trois cultures et le bassin méditerranéen au sens large, dans une recherche fondamentale de dialogue interculturel.

Pour cette deuxième année, le travail sera construit autour de 4 grands axes : le chant, la danse, les percussions et la fabrication instrumentale, questionnant la dualité et la rencontre qu’elle soit culturelle, amoureuse, amicale.

Des contacts sont actuellement en cours afin d’associer aux élèves un groupe de personnes en situation de handicap et à l’issue de l’ensemble des ateliers, les participants seront rejoints par des artistes de l’ensemble Canticum Novum. Leur travail collectif donnera lieu à une restitution publique à l’Abbaye de Sylvanès au mois de juin 2022.

Ce projet est le fruit d’un partenariat entre l’Abbaye de Sylvanès et l’Ecole de l’Oralité basée à Saint-Etienne (42), soutenu par le Conseil Départemental de l’Aveyron et la DRAC Occitanie.

La Belle et le Loup : un chœur de 50 élèves au cœur d’une comédie musicale inédite !
Après le succès rencontré en 2018 et 2019 par le conte musical jeune public La vie rêvée d’Alice, La Belle et le Loup verra le jour en mai 2022. Librement inspiré du conte traditionnel La Belle et la Bête, c’est une comédie musicale composée par Cécile Veyrat sur un texte original de Marie-Chloé Pujol-Mohatta avec la participation d’un chœur d’enfants aux côtés de 6 acteurs-chanteurs et 4 musiciens professionnels.
Véritables allégories de l’Homme (la Belle) et de la Nature (la Bête), les personnages de cette fable écologique nous invitent à nous questionner sur notre rapport à la nature, aux animaux et plus largement au vivant, afin de réinventer notre rapport au monde.

L’objectif est d’associer deux classes au processus de création artistique et musicale. De novembre à mai, une cinquantaine d’élèves de cycle 3 et 4 d’Onet le Château bénéficieront de 9 ateliers de pratique vocale afin de constituer le chœur d’enfants qui montera sur scène aux côtés des dix artistes professionnels. Jouant un rôle à part entière dans le spectacle, ce chœur vivant, mouvant, représentant tour à tour les rats de la ville ou les animaux de la forêt. Une représentation scolaire et une représentation publique clôtureront ce projet le mardi 10 mai 2022.

Commande de l’Abbaye de Sylvanès, ce projet est co-produit avec Les Oreilles en Eventail en partenariat avec Aveyron Culture dans le cadre de ses itinéraires d’éducation artistique. Il reçoit le soutien de l’Education Nationale et de la DRAC Occitanie.

Mais aussi et toujours… les visites pédagogiques et les ateliers de découverte sur le site !

Ludique, participative, acoustique ou sensorielle, nos visites pour les groupes scolaires proposent une découverte transversale du site pour un enrichissement des connaissances et de l’imaginaire des enfants.

Plaisir, curiosité, implication, nos ateliers de découverte et de pratique artistique s’appuient sur une participation active où la manipulation et la fabrication libèrent la créativité tout en favorisant l’acquisition de savoirs et de savoirs faire. Ces ateliers sont animés par des artistes et intervenants professionnels reconnus et engagés dans une démarche de transmission adaptée au public jeune.

Visites et ateliers disponibles toute l’année sur réservation, pour les élèves de la maternelle au lycée. Livret complet à télécharger sur www.sylvanes.com

Une note joyeuse pour clôturer le festival !

La 44e édition du Festival de l’Abbaye de Sylvanès s’est achevée le dimanche 29 août dernier sur une note joyeuse, qui laissera aux cinq cents spectateurs venus remplir l’église abbatiale un souvenir impérissable.
Les artistes du Spirit Gospel Academy, tout d’abord, ont transmis leur bonne humeur et des énergies positives pour commencer sereinement cette soirée festive. Des voix chaudes accompagnées au piano, des musiques rythmées, aux influences multiples ont ravi les tympans du public. Le partage de ces sonorités d’Outre-Atlantique s’est trouvé enrichi par les anecdotes racontées par le leader du groupe autour des histoires des chansons interprétées.

Parfois d’un ton léger, ces récits nous rappellent néanmoins les origines plus sombres du Gospel qui, au même titre que le Blues, se développe au sein du peuple exploité afro-américain, en quête d’un avenir meilleur à travers la spiritualité. L’optimisme qui se dégage de cette musique montre que, en dépit de la cruauté du monde et de la bêtise humaine, la tolérance, le respect et l’ouverture sur l’autre ou sur l’ailleurs peuvent être des moyens d’échapper à nos souffrances, même les plus terribles. Un message réconfortant qui sied à merveille à l’abbaye de Sylvanès.

 

Afin de ne rien gâcher, la soirée s’est poursuivie par un repas champêtre dans la prairie de l’abbaye. Des producteurs locaux sont venus proposer des produits savoureux et variés. Frites, brochettes d’agneaux, crêpes… sans oublier la bière de la brasserie saint-affricaine, l’Astrolabe, ont satisfait les papilles de l’assemblée, qui a pu profiter des derniers rayons du soleil, présent tout au long de cette belle journée.
Enfin, à la nuit tombée, La Talvera a clôturé le bal trad’occitan ! Les festivaliers ont alors été invités à dépenser leurs calories, accumulées précédemment, à l’occasion de danses enjouées du pays au son du fifre, violon, clarinette, accordéon et cornemuse le tout dans une ambiance bon enfant.

Ainsi se termine cette belle aventure estivale, qui a su maintenir son cap malgré les épreuves qui ont jonché cette année 2021. La prochaine édition promet déjà des évènements tout aussi délicieux !
Mais avant cela, le Centre culturel de rencontre donne rendez-vous à petits et grands pour la 10e édition de Forêt en fête qui se déroulera du 17 au 19 septembre prochains !

Guillaume Sisiak

REPORTÉ – « L’art de la parole et du chant » – Colloque

Du 24 > 26 septembre 2021

Cette 2e édition de ce colloque « L’art de la parole et du chant » a pour finalité la mise en lumière des différents aspects de l’art et des techniques de la parole poétique et du chant utilisés dans les musiques antiques, anciennes, sacrées et traditionnelles, et leur évolution dans les compositions plus récentes .

Cycle de conférences 

 avec

  • François ATLAN
  • Pascal CAUMONT
  • Els JANSSENS-VANMUNSTER
  • Michel LAPLÉNIE
  • Frédéric TAVERNIER-VELLAS
  • Michel WOLKOWITSKY

 en partenariat avec le COMDT de Toulouse 

Programme détaillé avec bulletin d’inscription

Le Festival marqué de l’empreinte « Al-Bașmá » !

Canticum Novum est venu apporter une ambiance chaleureuse, en cette fraîche soirée du 8 août, en nous transportant dans l’Espagne médiévale qui, du VIIIe au XVe siècle, fut un espace de brassage important entre les cultures chrétiennes, juives et arabo-musulmane.
Le répertoire interprété ce soir là, basé sur des chants et des poèmes de l’époque, nous rappelle cette interculturalité qui, encore aujourd’hui, résonne dans notre esprit lorsqu’on pense aux musiques hispaniques.

Les quinze musiciens, munies d’instruments traditionnels variés, sont pour la plupart des habitués de l’abbaye de Sylvanès. Le chanteur et directeur musicale du groupe, Emmanuel Bardon, y vient depuis son plus jeune âge. Il lui tenait donc à cœur, au cours de quelques apartés présentant son travail au public, de nous raconter ses aventures d’enfance au côté de son père Marcel Bardon, d’André Gouzes et de Michel Wolkowitsky, qui ont influencé son parcours de musicien.
Al-Basma, l’empreinte, trouve alors tout son sens à être jouer dans un centre culturel de rencontre comme notre abbaye !

Guillaume Sisiak

Une ovation pour les Curious Bards !

« C’est comme les Marvel, il faut rester jusqu’au bout » remarque le jeune Enzo alors que les Curious Bard remontent une troisième fois sur scène sous les applaudissements d’un public, conquis par leur prestation et qui en redemande…

Cette deuxième soirée musicale, de la 44e édition du festival de l’abbaye de Sylvanès, s’est achevée dimanche 18 juillet après une longue ovation des Curious Bards qui ont, grâce à leur passion et leur soif de transmettre, su remporter l’adhésion du public.
La complicité entre artistes et spectateurs s’est installée dès la fin du premier morceau, une suite de trois airs irlandais. Pour ce faire, le violoniste du groupe, Alix Boivert, par des interventions ponctuelles lors du concert, a fait preuve de pédagogie pour expliquer le travail du groupe, qui interprète un répertoire issu de la musique gaélique du XVIIIe siècle, et conter les petites histoires autour des musiques d’Irlande et d’Écosse.

Dans un soucis de respect de l’époque d’origine des airs et chansons de ce répertoire, auxquelles s’est jointe à certaines occasions la voix de la pétillante Ilektra Platiopoulou, des instruments atypiques sont utilisés. Ainsi, harpe triple, viole de gambe, flûte traversière en bois, « penny whistle » et cistre se répondent et s’accordent en parfaite harmonie, en profitant de l’acoustique exceptionnelle de l’église abbatiale.
Dans un contexte sanitaire qui tend à nous replier sur nous-même, il est rafraîchissant d’entendre ces musiques d’ailleurs qui nous permettent de nous évader un instant et nous transportent dans le temps et le monde.

Guillaume Sisiak

Voyage autour du monde en chansons pour 120 scolaires !

C’était le thème du spectacle choral proposé par 120 élèves du territoire sous la conduite de Marine Desola mardi 29 juin 2021 en l’abbatiale de Sylvanès. Un grand moment pour ces jeunes choristes en herbe, leurs enseignantes et la centaine de parents, heureux d’être enfin réunis en cette fin d’année pour la restitution finale du projet « Chorale à l’école ».

Initié en 2019 par le Centre culturel de rencontre de l’Abbaye de Sylvanès, ce projet marquait l’aboutissement d’un travail mené tout au long de l’année dans 9 écoles primaires du territoire intercommunal : Montlaur, Belmont, Fayet, Brusque, Montagnol, Saint-Sernin-sur-Rance, Murasson, Camarès (école privée Saint-Michel) et Saint-Sever-du-Moustier.

Un reportage sonore à écouter ici par Chloé Avoiron, stagiaire au service communication.

 

Ainsi deux fois par mois, chaque classe a bénéficié d’un atelier de chant dirigé par la musicienne Dumiste pour apprendre des chants dans différentes langues. Embarqués à bord du vol « Air Choral », les passagers-spectateurs ont fait escale au Japon, en Angleterre, en Amérique et en Afrique, pour finalement atterrir en Aveyron avec des chants traditionnels en occitan.

Un dépaysement garanti et une traversée sonore réussie, pour les voyageurs et l’équipage, qui a su garder le cap malgré les fortes perturbations liées aux contraintes sanitaires du Covid 19 et en particulier la difficulté de chanter en portant le masque, pour les enfants de plus de 6 ans.

Ce projet soutenu par la Communauté de Communes Monts, Rance et Rougier, Aveyron culture, le Conservatoire de l’Aveyron, la DSDEN de l’Aveyron et la DRAC Occitanie sera reconduit dès la rentrée scolaire prochaine !

Les résidences d’artistes de juin !

Les résidences d’artistes se poursuivent en ce début d’été  ! Nous recevrons en ce mois de juin près de 30 artistes venus travailler à Sylvanès leur programme de création  !

Scandicus et Mora Vocis (14-16 juin)
Déjà venu en juillet 2020, c’est la deuxième résidence de création à Sylvanès pour ces deux ensembles vocaux (masculin et féminin) de la région Occitanie. Ils uniront leurs 12 voix pour proposer « Et la terre trembla », création spéciale du Festival. Ce programme est construit autour de la missa d’Antoine Brumel (1460 ?-1513 ?). Composée au début du 16e siècle, cette œuvre repose sur des mesures différentes, ce qui est une véritable révolution chez les musiciens de l’époque. Les chanteurs nous préparent un voyage musical dans toute l’Europe, avec ce programme qui sera joué le 14 août 2021 à 17h au Festival de Musiques Sacrées, Musiques du monde à l’Abbaye de Sylvanès.

Estelum et Pascal Caumont (22-24 juin)
Pour sa nouvelle création, Pascal Caumont a choisi 5 chanteuses complices et engagées, dont les parcours servent le répertoire traditionnel occitan depuis de nombreuses années. L’une d’elle, Nadèta Careta, originaire d’un village des Hautes-Pyrénées est l’une des dernières dépositaires d’un répertoire sacré qui se chantait naturellement en polyphonie. Ces harmonisations propres à ce village constituent le cœur du spectacle. Le quintet travaillera également d’autres pièces liées au chant de rite occitan (prières, quête, procession…) comme le magnifique Salve Regina du Rouergue arrangé par le Père André Gouzes. Les artistes proposeront une petite restitution publique dans l’abbatiale le jeudi 24 juin à 16h.

Équipe artistique de « La belle et le loup » (22-24 juin)
Deuxième temps de création pour ce projet co-produit par le Centre culturel de rencontre de l’Abbaye de Sylvanès et Les oreilles en Éventail. Après le succès du conte musical « La vie rêvée d’Alice », Michel Wolkowitsky (le Loup ), Cécile Veyrat (la Belle) et leur équipe nous proposent une comédie musicale jeune public. Le texte original de Marie-Chloé Pujol-Mohatta est librement inspiré du conte traditionnel « La Belle et la Bête ». Il s’agit d’une fable écologique qui invite l’homme à se questionner sur son rapport à la nature, aux animaux et plus largement au vivant. La musique est signée Cécile Veyrat, avec la participation d’un chœur d’enfants de l’Aveyron, qui jouera un rôle essentiel dans ce spectacle mis en scène par la chorégraphe Silva Ricard.

Fin d’étape pour le projet École de l’Oralité

« Genèse », c’est l’aboutissement du projet d’éducation artistique et culturelle développé pour les scolaires par l’Abbaye de Sylvanès en collaboration avec l’Ecole de l’Oralité basée à Saint-Etienne. A partir d’une pédagogie basée sur l’oralité, ce projet invitait les élèves à vivre une nouvelle approche de la pratique artistique en créant des passerelles entre les arts et les cultures.
« Ce projet destiné aux collégiens a séduit toute l’équipe. Après tout ce que l’on a traversé et le contexte sanitaire actuel, c’est une chance d’avoir pu vivre ça ; c’est une grande fierté pour les jeunes d’avoir pu présenter leur travail aux familles. » Guillaume Bessière, chef d’établissement.

De janvier à juin 2021, Emmanuel Bardon, chanteur, Virginie Barjonet, chorégraphe et Ismaïl Mesbahi, percussionniste, sont intervenus dans les deux classes de 6e du collège Saint-Michel de Belmont-sur-Rance pour travailler sur la thématique des chemins, emmenant les élèves à la découverte de la Route de la Soie. Au fil de 55 heures de travail collectif, ils ont mené diverses expériences et explorations autour de la danse, du chant, de percussions et de création de paysages sonores. « Le plus important dans ce type de projet, ce n’est pas la restitution, c’est le chemin que l’on vit et que l’on partage ensemble. » Emmanuel Bardon, chanteur, directeur de l’ensemble Canticum Novum.

Petit reportage sur le projet à découvrir ici  :

Vendredi 4 juin, devant un public exclusivement composé par les familles, les élèves ont présenté le résultat de leurs recherches à travers sept tableaux interculturels et colorés, en lien avec les 7 jours de la Création. Cinq musiciens professionnels de l’ensemble Canticum Novum étaient là pour les accompagner afin de rendre l’expérience encore plus riche :  à la flûte (Isabelle Courroy), au nyckelharpa (Aliocha Regnard), au oud (Philippe Roche), aux percussions ( Ismaïl Mesbahi) et bien sûr le chanteur et directeur artistique Emmanuel Bardon !  Sans oublier la grâce de la chorégraphe-danseuse Virginie Barjonet !

Un grand bravo aux élèves qui, tantôt chanteurs, tantôt danseurs, tantôt instrumentistes, ont livré une belle prestation dans l’acoustique exceptionnelle de l’église abbatiale !

 

Protégé : Test

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

RGDP – Règlement Général sur la Protection des Données

Les informations recueillies dans le questionnaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par l’Abbaye de Sylvanès, CRR. La base légale du traitement est le consentement.

Les données marquées par un astérisque dans le questionnaire doivent obligatoirement être fournies.
Les données collectées seront communiquées au seul destinataire suivant : Abbaye de Sylvanès, CCR. Elles sont conservées pendant une durée maximale de trois ans.

Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données. Vous pouvez retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Vous pouvez également vous opposer au traitement de vos données.

Consultez le site cnil.fr pour plus d’informations sur vos droits.

Pour exercer ces droits ou pour toute question sur le traitement de vos données dans ce dispositif, vous pouvez contacter l’Abbaye de Sylvanès, CCR : abbaye@sylvanes.com ; Abbaye de Sylvanès, 12360 Sylvanès ou par téléphone 05 65 98 20 20 

Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits « Informatique et Libertés » ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL.